3 questions à Fabien Rousselin – C’est le moment de renégocier votre crédit

Les taux de crédit sont historiquement bas, quelle en est la raison principale ?
La croissance économique en Europe étant au ralenti, la Banque Centrale Européenne -dont l’un des principaux rôles est de favoriser la reprise économique dans la zone euro- injecte massivement des liquidités. Cet argent émis par la BCE est prêté à un taux très bas aux banques européennes, ce qui leur permet de prêter à leur tour à un taux très attractif aux emprunteurs finaux (particuliers, entreprises).

 

Est-ce une opportunité pour renégocier son crédit habitat ?
Ce n’est pas une vérité absolue et chaque dossier doit faire l’objet d’une étude spécifique.

En effet, si cela fait longtemps que vous avez contracté votre crédit, vous avez déjà remboursé la majeure partie des intérêts et l’économie peut s’avérer faible voire nulle. C’est particulièrement vrai si la renégociation implique un changement d’établissement : les frais liés à la mise en place du nouveau crédit (Honoraires de conseil, Indemnités de remboursement anticipé, frais de garantie et de dossier) viendront diminuer l’économie réalisée.

 

Quels sont les points clés d’une renégociation ?
Il faut être proactif car il est rare que votre banque vous propose de renégocier votre crédit. Quoi qu’il arrive, cela ne coûte rien de demander une baisse du taux.

Il y a un nombre de paramètres importants à prendre en considération, notamment l’assurance souscrite en couverture du prêt, dont les garanties peuvent être très variables d’un établissement à l’autre.

Enfin, il ne faut pas négliger le fait que ce que cherchent les banques, ce sont des clients rentables. Ce qu’elles ne gagnent pas sur le crédit, il faudra qu’elles le gagnent ailleurs. Alors pensez à demander le coût des services bancaires.

 

L’EXEMPLE EN CHIFFRES


Un couple a fait l’acquisition de sa résidence principale le 15 mai 2010.

  • Montant de l’emprunt : 250 000 € – Taux : 3,80% sur 15 ans. Ils ont également tous les deux souscrit une assurance emprunteur au taux de 0,30% (calculé sur le capital emprunté).
  • Montant de l’échéance de remboursement (hors assurance) : 1 488,73 €
  • Coût total du crédit : 137 296,73 € (dont 30 000 € d’assurance).

En 2014, le coût restant du crédit s’élevait à 96 183 €. En juin 2014, le couple décide de renégocier son financement.

  • Capital restant dû : 214 734,49 €
  • Frais liés à la renégociation (indemnités de remboursement anticipé, frais de garantie et de dossier) : 6 527,29 €
  • Nouvelle échéance (hors assurance) : 1 399,39 €
  • Coût total du crédit : 58 750 €

En renégociant son emprunt, ce couple aura donc économisé 30 906 € [96 183 € – (58750 € + 6527 €)].

 RETOUR AU SOMMAIRE