Edito – Mars 2015

Un début d’année noir.

A l’inquiétude née des attentats perpétrés en France, au Danemark et en Tunisie, sont venues s’ajouter d’autres, tout aussi préoccupantes :  conflit en Ukraine, crise du pétrole et conjoncture grecque renforcent le sentiment de menace qui habite la plupart d’entre nous.

Pour légitimes que soient nos angoisses – personne ne peut nier que notre environnement local (la France et l’Europe) comme global est instable -, il nous incombe de continuer à vivre le plus naturellement possible. C’était d’ailleurs l’un des messages qu’étaient venus délivrer les participants aux marches républicaines du 11 janvier. Vivre comme « avant », c’est continuer à prendre son destin individuel en main. N’est-ce pas encore dans la sphère personnelle que le champ des possibles reste le plus ouvert ?
Ne tombons pas dans l’écueil de l’immobilisme et du déclinisme et formulons le souhait que chacun d’entre nous continue à se projeter, à élaborer des projets de vie.

Nous vous proposons dans ce numéro un zoom sur la donation et les récents changements issus de la Loi de Finances, un tour d’horizon des obligations légales en matière de SCI et une série de questions pour mieux comprendre le quantitative easing initié par la BCE.

RETOUR AU SOMMAIRE