Edito Bruno Belas – juillet 2018

Eternelle et paradoxale France ! Le foot est un sport qui se joue à 11 contre 11 et à la fin, c’est l’Allemagne la France qui gagne !

La France a exulté pendant des semaines au rythme des résultats de son équipe de football nationale. On a notamment parlé pendant toute la coupe du monde de la chance du sélectionneur Didier DESCHAMPS. Mais doit-on parler de chance ? Pour ma part, je ne le pense pas. La France regorge de talents et de champions dans de nombreux domaines qui ont souvent du mal à être reconnus voire aimés en France.  Mais qui à l’étranger font des merveilles. Tel est le cas dans la recherche, dans l’informatique ou encore le football…

Le peuple français est un peuple complexe. Aussi bien capable de haïr ses élites que de défiler dans la rue pour acclamer ses champions. Cette dualité lui vaut souvent d’être considéré comme orgueilleux par les autres nations.  Quoi qu’il en soit, tout ce que l’on peut souhaiter à Monsieur MACRON, omniprésent pendant cette coupe du monde et à qui nombre d’observateurs (et surtout de contradicteurs) ont prédit un avenir morose, c’est de bénéficier de la même soi-disant chance que celle de Didier DESCHAMPS afin de porter le plus haut possible notre beau pays !

Revenir a la newsletter